Les frames les plus simples

Frame ... ce mot anglo-saxon est l'un de ceux dont on parle le plus dans la réalisation de sites Web. Il a plusieurs significations (la langue anglaise est tellement pauvre qu'elle est coutumière du fait !) qui s'appliquent très bien aux différentes applications qu'il recouvre : tantôt ossature, squelette ou charpente, tantôt bloc ou cadre, par extension fenêtre. Ces deux groupes de mots recouvrent en fait les deux principales utilisations d'un concept qui n'est admis officiellement que depuis Html 4 quoique en usage depuis Html 3.x (son essor réel : 1996 avec l'apparition de Html 3.2) et intégré dès lors par Netscape (qui en est le concepteur) et Internet Explorer. Ceci explique leur parfaite "lisibilité" sous les 2 navigateurs et ainsi le succès de cette méthode de mise en page. Utile dans certains cas, elle est malheureusement trop systématique et nombre de sites pourraient avantageusement s'en passer ! Alors que l'écran d'un PC est déjà limité en taille, pourquoi le fractionner encore davantage ? A utiliser donc ... avec modération et lorsque cela s'impose.

Dans cette page, je vous présente la conception la plus simple à mettre en oeuvre :

Quel en est l'intérêt : essentiellement de pouvoir installer une fenêtre de consultation dans une page. Cette fenêtre est totalement indépendante étant en réalité une page appliquée sur une autre, avec les mêmes possibilités. Cette indépendance va donc lui permettre également d'utiliser des liens pour se renouveller elle-même ! Cette indépendance a néanmoins une limite : le cadre est inscrusté à un endroit précis mais il défilera avec toute la page si l'on actionne un ascenseur. Le script est court :

<P><iframe src="fichier.htm" width="000" height="000"></iframe></P>

En rouge : le fichier qui s'affichera à l'ouverture ; en vert : les dimensions du cadre. Vous installerez ce petit script (en code source) à l'endroit qui vous paraîtra le plus approprié pour qu'il s'intègre harmonieusement à l'ensemble.

Pourquoi un cadre ? Différentes applications s'y prêtent : permettre la consultation d'un dictionnaire, d'une bibliothèque d'informations, d'une mini discothèque, etc.

Il est possible de varier les plaisirs (si je puis dire) et installer d'autres cadres sur la même page :

Comme vous le voyez, vous pouvez même les inclure dans des tableaux ! Toutes les fantaisies sont possibles, mais pas nécessairement appréciables ... Sachez toutefois que Netscape le concepteur des frames, jusqu' la version 6, ne reconnaît pas IFRAME ... ! Etonnant, non ?